L'Enseignement & la Formation

IFSI : historique

1900-1953 : L'HOSPICE GENERAL

L'Ecole d'infirmiers et d'infirmières des Hospices Civils de Rouen a été créée en novembre 1900. 37 élèves faisaient partie de la 1ère promotion 1900-1901.

En 1923 l'école  reçoit la reconnaissance officielle, soit peu de temps après le premier décret organisant la profession d'infirmière du 27 juin 1922. Cet agrément oblige les Hospices à recruter une Surveillante générale, diplômée. Mademoiselle Jeanne CHARNIER va diriger l'école de 1923 à 1942.

Le 22 décembre 1924, la première salle de cours est ouverte dans la Cour du Tennis. L'Ecole est  installée dans les locaux de l'ancienne communauté et y restera jusqu'en 1952.  Ces premiers locaux se composent d'une salle à gradins sous lesquels se trouve le vestiaire des élèves infirmières. "une salle de cours...chauffée par un poële en fonte que venait recharger à grand bruit un utilisé le père Brondet pendant l'enseignement laissant derrière lui un nuage de poussières et de cendres..."

Le 10  septembre 1938, l'école est agréée pour préparation du diplôme d'Etat d'infirmière hospitalière.

En 1940, une lettre de Mademoiselle CHARNIER au ministre l'informe que l'école des Hospices civils de Rouen n'a pas cessé un seul jour de fonctionner...même si les cours théoriques ont dû être interrompus.

En 1942, Mademoiselle Alice CLAMAGERAN prend la succession de Mademoiselle Charnier. Elle est directrice des écoles d'Infirmières, d'Assistantes sociales et de Puériculture. La correspondance laissée par les élèves de l'école d'infirmières montre le soutien moral apporté par celle-ci durant la période des bombardements de Rouen et le courage exemplaire des élèves.

En 1945, Mademoiselle Clamageran est élue à la présidence de l'Association nationale des infirmières françaises diplômées d'Etat.
La création successive des différentes formations exige de nouveaux locaux.

1953-1970 : L'HOTEL-DIEU

Le 20 mai 1953, l'école d'infirmières, d'assistantes sociales et d'auxiliaires de puériculture s'installe à l'Hôtel-Dieu (dernier étage du pavillon de l'horloge).

En 1961, au Congrès de Melbourne en Australie elle est élue présidente du Conseil international des infirmières (CII) pour quatre ans.

En 1963, elle fait adopter le principe de la "journée nationale de l'infirmière" fixée au 12 mai, date anniversaire de la naissance de Florence Nightingale.

1970-2001 : RUE DES FORGETTES

Devant l'accroissement constant des effectifs le 8 octobre 1970, une nouvelle école d'infirmières est inaugurée au 1, RUE DES FORGETTES où elle est sise encore aujourd'hui. Elle accueillera 260 élèves.

De 1971 à 1974, Mademoiselle Marie-Claire PORTEHAUT va diriger l'école d'infirmières et d'auxiliaires de puériculture.

En 1975,  Madame Nicole TISSOT devient directrice de l'école d'infirmière et ce jusqu'en 1998. Avec la création d'une deuxième rentrée scolaire, les locaux sont insuffisants et en 1978, l'école s'agrandit d'une annexe à l'Hôtel-Dieu.

En 1992, les centres deviennent des Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI).

En 1999, Madame Sylviane POIRIER est directrice de l'institut en soins infirmiers

L'institut compte 470 étudiants en formation infirmière auxquels il faut ajouter l'année préparatoire.

En 2000, il est décidé de créer une deuxième rentrée en février 2001 pour répondre aux exigences d'accroissement des quotas d'étudiants.

 

2005-2010 : ERFPS Rue Pr Stewart

 

La création d'un institut régional, de formation qui regrouperait sur un site unique l'ensemble des écoles de formation du CHU de Rouen, a été inscrite au contrat de plan Etat-Région 2000-2006.

Ces 11 écoles alors réparties sur 5 sites au sein de l'hôpital Charles Nicolle ou à l'extérieur vont se regrouper rue du Pr Stewart entre le CHU et la Faculté de médecine.

En 2005, a lieu l'ouverture de l'ERFPS : Espace Régional des Formations des Professions de santé; ce projet va dans un second temps s'accompagner d'une extension de la Faculté de médecine et pharmacie pour constituer un campus santé.

En 2009 la réforme des études d'infirmières va permettre aux étudiants de préparer un diplôme, plus adapté à la vie professionnelle et aux nouvelles exigences de santé, qui s'appuie sur un apprentissage par compétences mais aussi de poursuivre un parcours universitaire en intégrant le système LMD en accord avec les objectifs du processus de Bologne.

 

En Février 2011 Madame Christine CALTERO devient directrice.