Connaître le CHU

Groupe Histoire des Hôpitaux de Rouen

Les BLANCHE

"Une dynastie médicale"

Antoine-Louis Blanche (1752-1816)

"Fondateur d'une dynastie"
Originaire de Courgeron dans l'Orne, Antoine-Louis Blanche vint s'installer comme chirurgien à Rouen en 1780.
Personnalité jacobine pendant la période révolutionnaire, ce ci-devant prévôt du Collège de Chirurgie de Rouen devint chirurgien en chef des hôpitaux militaires de la ville et y ouvrit des cours d'anatomie et de chirurgie.
Dès 1800, il se fit le premier propagateur de la vaccine en Seine-Inférieure. Il eut de nombreux enfants dont deux furent médecins. L'un d'eux, Esprit Silvestre Blanche (1796-1852) fut médecin aliéniste et alla se fixer près de Paris où il fonda une célèbre clinique que dirigea également son fils Emile-Antoine Blanche (1820-1893), le père du peintre Jacques-Emile Blanche (1861-1942). Maupassant fut un des illustres pensionnaires de cette clinique.

Antoine-Emmanuel-Pascal Blanche (1785-1849)

"Personnalité rouennaise"

Les débuts

L'autre fils d'Antoine-Louis, l'aîné, Antoine-Emmanuel-Pascal Blanche naquit à Rouen le 9 décembre 1785. Il débuta ses études dans sa ville natale et les poursuivit à l'Ecole de Médecine de Paris, où il soutint sa thèse le 31 décembre 1806, à l'âge de 21 ans, sous la présidence de Fourcroy.

De retour à Rouen, il devint bientôt adjoint puis chirurgien en chef de la maison de détention et de correction, connue sous le nom de Bicêtre.

L'enseignant

C'est dans des parties extérieures de cette prison qu'il eut la permission d'établir un laboratoire d'anatomie et un amphithéâtre. Il donna alors un enseignement médical complet : cours de clinique, d'anatomie, de matière médicale, d'accouchement, de pathologie interne et externe. Ses cours attirèrent bientôt les étudiants des hospices et son amphithéâtre compta jusqu'à une centaine d'auditeurs. Malheureusement, cet amphithéâtre dut être détruit.

Entre temps, en 1819, Blanche fut nommé adjoint du chirurgien en chef Lamauve, à l'Hospice Général. La Préfecture soutint Blanche dans son désir d'y poursuivre ses cours et incita l'Administration des Hospices à créer un cours complet de clinique. Lamauve et l'Administration s'y opposèrent.

Quand, en 1821, fut créée l'Ecole provisoire de médecine, c'est sans difficulté que Blanche, qui venait d'être nommé chirurgien en chef de l'Hospice Général après le décès de Lamauve, fut chargé des cours de clinique externe, de matière médicale et de thérapeutique à l'Hospice Général.

En 1828, il devint professeur des cliniques de l'Hospice Général et de médecine légale à l'Ecole secondaire de médecine.

Plus tard, son cours de médecine légale fut supprimé et il resta chargé de cours de matière médicale et de thérapeutique.

Le notable

Membre de l'Académie de Rouen depuis 1818, premier vice-président de la Société de Médecine de Rouen lors de sa création en 1821 puis président pour 1824 et 1832, membre du Comité Central de Vaccine de la Seine-Inférieure, conseiller municipal, Antoine-Emmanuel Blanche décéda subitement le 24 janvier 1849 au cours d'une séance du conseil municipal de Rouen.

La ville organisa ses obsèques et donna son nom à une rue située à proximité de l'Hospice Général de la maison de Bicêtre.

On peut aujourd'hui observer sa tombe au cimetière monumental, juste à côté de celle des Flaubert.

Emmanuel Blanche (1824-1908)

"Médecin naturaliste"

L'un des quatre fils d'Antoine-Emmanuel-Pascal, Emmanuel Blanche, fut médecin des Hôpitaux de Rouen puis directeur du Jardin des Plantes de Rouen (1867).

Il fonda et présida la Société des Amis des Sciences Naturelles de Rouen. Il fut directeur de l'Ecole Municipale de Botanique et fut professeur d'histoire naturelle à l'Ecole préparatoire de médecine et de pharmacie de Rouen.

Bibliographie

Ouvrages

  • GADEAU DE KERVILLE (H.) – Notice nécrologique sur le docteur Emmanuel Blanche (1824-1908). – Rouen : Imprimerie Lecerf fils, 1909

Revues

  • HELOT (René). – Le docteur Emmanuel Blanche. La bibliothèque des Blanches (in) la revue médicale de Normandie – N°11 – 10 juin 1908 – P.205-208.

Divers

  • FELTGEN (Karl). – Antoine Louis Blanche et les débuts de l'inoculation vaccinale à Rouen et en Seine-Inférieure au début du XIXème siècle. - Groupe d'histoire des hôpitaux de Rouen. - Communication du 13 mars 1998
  • VINGTRINIER. – Eloge académique de Monsieur le docteur Antoine-Emmanuel-Pascal Blanche. – Académie des Sciences, Lettres et Arts de Rouen – Lecture du 3 août 1849
  • Discours prononcé à l'inauguration du buste du docteur Blanche à l'hospice général par Monsieur le conseiller Nepveur. – Rouen : Imprimerie A.Péron, 1853 (Bibliothèque municipale de Rouen)