Les Services

Notre site est en cours de réactualisation, et contient plusieurs informations erronées, veuillez nous en excuser

Carte des zones d'endémie

Agent pathogène

La dengue est une arbovirose liée à la transmission, par une piqûre diurne de moustique (femelles ædes surtout de type a. ægypti), d'un flavivirus, dont il existe 4 sérotypes (1-4) qui ne confèrent aucune immunité croisée. Il n'existe pas encore de vaccin efficace contre les 4 sérotypes.

Description clinique

La dengue est une maladie d'évolution habituellement bénigne, parfois grave, voire mortelle. On compte environ 50 millions de cas par an (en augmentation en 1998) parmi une population exposée de 3 milliards d'hommes. Elle est souvent comparée à la grippe, et se manifeste habituellement par une fièvre à 40°C débutant brutalement, après une incubation de 4 à 6 jours après la piqûre, qui peut durer de 5 à 7 jours. Les autres symptômes possibles sont : des maux de tête, d'intenses douleurs articulaires et musculaires, une éruption cutanée, un goût de rouille dans la bouche...  La sensation de fatigue à l'issue de cette période peut durer plusieurs semaines.

Il existe une forme grave de dengue, appelée dengue hémorragique. L'OMS estime à 500 000 le nombre de cas annuel de dengue hémorragique, parmi lesquels 5 % de décès.   Elle survient habituellement chez les personnes déjà infectées, immunodéprimées ou jeunes (moins de 15 ans). Le début est souvent identique à la forme bénigne, puis vers le 3 ième jour survient une perte d'appétit (anorexie), puis des douleurs abdominales intenses, des vomissements, des saignements de nez (hémorragie muqueuse et digestive), l'infiltration de sang sous la peau (purpura pétéchial et ecchymotique).

Traitement et prévention

Il n'existe aucun traitement spécifique. Sur le plan personnel, seule la prévention contre les piqûres de moustiques est possible (prévention en journée contre la dengue, et le soir et la nuit contre le paludisme).