Votre santé

Suffocation en mangeant : la manoeuvre de Heimlich

La suffocation appelée couramment "fausse route" représente en France
la deuxième cause de décès par accident de la vie courante. Elle serait responsable d’environ 4000 décès par an avec une nette augmentation de fréquence chez le nourrisson de moins de 1 an et la personne âgée de plus de 65 ans (chiffres 2004 de l’Institut de veille sanitaire).

Le mécanisme de la fausse route

Le corps étranger (aliment, bonbon, objet…) passe dans la trachée et non
dans l’oesophage et obstrue partiellement ou totalement les voies respiratoires.
Si le corps étranger obstrue totalement la trachée, l’air ne peut plus pénétrer dans les poumons: c’est l’asphyxie! Et c’est là que vous pouvez et devez agir.

Reconnaître une personne qui s’étouffe

La suffocation survient souvent au cours d’un repas. La personne qui
s’étouffe est reconnaissable par son expression souvent stéréotypée :

  • elle ne peut plus ni parler ni respirer ou tousser
  • elle porte souvent ses mains à son cou
  • elle change de couleur

La victime va tout d’abord rougir puis se cyanoser (devenir bleue) et,
enfin, si aucun geste de secours n’est réalisé, va perdre conscience et
mourir. Un cerveau privé d’oxygène présente des lésions gravissimes qui
peuvent être irréversibles au-delà de la troisième minute.

Les gestes qui sauvent

Lorsque qu’une personne s’étouffe et qu’elle ne peut plus respirer, vous devez dans un premier temps effectuer quatre à cinq tapes dorsales entre les deux omoplates de la victime avec votre main à plat, en prenant soin de pencher en avant la victime.

En cas d’échec à l’expulsion du corps étranger, vous devez réaliser immédiatement la deuxième manoeuvre dite "manoeuvre de Heimlich", qui consiste en une compression abdominale :

1. placez-vous derrière la victime et passez vos bras sous les siens

2. repérez le creux de l’estomac, juste au-dessous du sternum, et mettez votre poing au niveau de ce creux, entre le sternum et le nombril

3. recouvrez votre poing fermé avec votre autre main et enfoncez votre poing d’un coup sec vers vous et vers le haut

 

 

 

En cas d’inefficacité, il ne faut pas hésiter à recommencer plusieurs fois et
avec plus de puissance. Bien sûr, n’oubliez pas de faire le 15 (SAMU) le plus tôt possible afin qu’un médecin régulateur vous conseille par
téléphone et vous envoie une équipe médicalisée.